Nous utilisons les cookies pour optimiser la fonctionnalité de notre site Web et recueillir des statistiques sur les visiteurs. Vous en acceptez l'utilisation en cliquant sur le cookie ou en continuant votre navigation sur ce site Web. En savoir plus...

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; StringReader has a deprecated constructor in /home/cuisrbtv/public_html/locale/lib/gettext/streams.php on line 48

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; FileReader has a deprecated constructor in /home/cuisrbtv/public_html/locale/lib/gettext/streams.php on line 84

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; CachedFileReader has a deprecated constructor in /home/cuisrbtv/public_html/locale/lib/gettext/streams.php on line 145
Raconte moi l'histoire de Algérie.
Cuisine et Traditions

Carte de visite

Algérie est situé en Africa

Les colons français d’Afrique du Nord ont apporté aux pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie), leur façon de cuisinier, ajoutée à celle des italiens (pour la Tunisie), celle des espagnols (concernant le Maroc). De plus, les juifs ont aussi accommodé la cuisine musulmane à leur rituel culinaire. Ce mélange a pour résultat une cuisine d’une grande variété, personnalisée par les produits du terroir où les légumes ont une grande importance ainsi que les assaisonnements. Pour la population musulmane qui donne à sa cuisine une grande importance à la tradition, le mouton est la 1ère viande suivie du poulet (le Coran interdisant la consommation du porc).
La plat national commun aux trois pays du Maghreb st le célèbre couscous comportant plusieurs recettes suivant le pays qui le prépare.
Les 3 pays viticoles ont chacun leur spécificité mais aussi des points commun : ils produise’nt des vins depuis l’antiquité. Cette production a été fortement influencée par l’arrivée des arabes au VIIème siècle et celle des français dans la 2ème partie du siècle dernier.

La cuisine algérienne, plus que celle de tout autre pays du bassin méditerranéen est le résultat de la confluence des modes culinaires arabe et occidental. Cette croisée culinaire, que l'histoire a favorisée, n'a pas manqué de donner des résultats étonnants dans des plats où 2 cultures bien différentes s'intègrent et se fondent.
La présence française a marqué aussi bien les traditions ancestrales de la cuisine du désert à base de céréales, de légumes, de fruits secs et de viandes roties (méchoui ou mouton farci) que la gastronomie citadine.
L'Est algérien se particularise par les sauces rouges, pimentées et les pâtisseries au miel pur et aux dattes écrasées.
Le centredu pays se spécifie par les sauces blanches, les viandes panées en sauce et les pâtisseries aux amandes.
A l'Ouest, les veloutés se tiennent auprès d'une cuisine plus douce.

Le grand sud algérien est marqué par le rituel du thé vert servi à tout moment de la journée par le couscous quasi quotidien pour la plupart des familles et la grande spécialité des méchouis.
Les plats algériens sont toujours copieux, colorés et relevés par une purée pimentée d'épices simples ou composées, la harissa.

Les festivals

Les principales spécialités culinaires

LE COUSCOUS
Mets qui fait l'unanimité dans toute l’Afrique du Nord. Probablement originaire d’Algérie, bien que chaque pays en réclame la paternité. Le couscous représente la cuisine paysanne, une base de semoule qu’on mouille de bouillon chaud ou de sauce. C’est le traditionnel déjeuner familial du vendredi. Il se présente sous de multiples façons même si la base est toujours la semoule de blé dur, par contre l’accompagnement pourra être le poulet, l’agneau, le bœuf, le poisson et les légumes toujours bien épicés. Egalement on trouvera un couscous dessert préparé avec des fruits et des noix.

Les entrées

Mesfouf : Plat traditionnel servi souvent durant le retour de noces. Couscous sans viande accompagné de fèves fraîches, de raisins secs agrémentés de sucre. Plat proposé au repas de l'aube pendant le ramadan.
Brouillis de légumes (Tarmila) : poivrons, courgettes, tomates, oignons, huile d'olive, oeufs servi avec du pain du Sahara.
Choux fleurs en beignets

Les viandes et autres plats principaux

Couscous : Semoule graissée de smeun (sorte de beurre clarifié au goût très fort) accompagnée de légumes taillés en petits dés.
Tajine : ragoût de viande ou de volaille, de légumes et mêm ede fruits souvent mélangés.
Chorba : Soupe mangée principalement pendant le ramadan, à base de viande soit de mouton, de poulet ou de boeuf, de vermicelle, de langues d'oiseaux (pâtes), de légumes (carottes et courgettes) en dés mélangés aux épices (coriandre) et menthe fraîche.
Kebabs : viande présentée en brochette accompagnée de légumes cuits au bouillon ou en ratatouille (frita). Ils sont préparés généralement dans de la graisse de mouton.
Elhamlehlou : ragoût de viande (boeuf) douce cuite avec des épices, accompagné de pruneaux farcis aux amandes, huile d'olive, cannelle, sucre et fleur d'oranger.
Batata balanya : Poulet, pomme de terre, pois chiche, épices (safran et coriandre) demandant une très longue préparation
Tfina au blé : plat typique du sabbat juif qui mijote près de 24 heures. Plat mangé par la population juive uniquement.

Les desserts

La pâte feuilletée (dioul) s'utilise aussi bien en cuisine qu'en pâtisserie.
Les gâteaux sont gorgés de miel et de sirop.
Baklava : gâteau d'origine turque à base d'amandes, de cacahuètes, de miel et de beurre
Galbelouze : gâteau avec semoule, farine, amandes, miel parfumé à la fleur d'oranger
Tarte à la rose du désert

Les douceurs

Rahat-loukoum (repos de la gorge) : confiserie très sucrée pouvant être confectionnée aux amandes, à la menthe ou aux noisettes.

Les boissons

Jusqu'en 1962, les vins algériens ont bénéficié de la législation française. Les meilleurs d'entre eux étaient alors classé AOVDQS. Après l'indépendance, il a fallu mettre en place de nouvelles structures.

La législation
L'Algérie a créé l'Institut de la vigne et du vin (IVV) qui a classé les vignobles selon le principe des appellations d'origine garantie (VAOG) ou simple (VAO).
Egalement fut créé, l'Office de commercialisation des produits viti-vinicoles (ONCV) qui a pour but d'acheter le raisin, de contrôler l'élaboration et qui commercialise au niveau national et international.

Les cépages
- Blancs (20%)
- Clairette
- Macabéo
- Ugni blanc
- Muscat
- Tizourine
- Farranah

- Rouges (80%)
- Carignan
- Cabernet
- Cinsault
- Mourvèdre
- Alicante-Bouschet
- Monastrel (ou Morrastel)

Les principales appellations
Il existe en Algérie 7 régions viticoles et autant d'appellations d'origine garantie

Région d'Oran:
- Coteaux de Tlemcem avec des vins rouges, rosés et blancs
- Monts de Tessala avec des vins rouges et rosés
- Coteaux de Mascara avec des vins rouges, rosés et blancs. Notamment on retrouvera le Sidi Brahim et le Clos Faranah

R2gion d'Alger
- Coteaux du Zaccar avec des vins rouges et rosés
- Dahra avec des vins rouges et rosés
- Médéa avec des vins rouges et blancs
- Aïn Bessem Bouïra avec des vins rouges et rosés

Les vins algériens sont souvent très agréables, plus souples et plus corsés que ceux du Midi de la France. En outre, tous les vins sont très alcoolisés et titrent au minimum entre 12° et 13°.

Autres apppellations
Outre les appellations d'origine garantie, il existe des vins issus de cuvées particulières tels que:
- Cuvée du Président : vin de prestige qui passe pour être l'un des meilleurs vins d'Algérie
- Khayyam : du nom du poète persan
- Alicante d'Oranie
- Montagne des lions
- Dahroussa
- Fontaine du génie

Vous avez aimé cette page ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous.